Le droit aux loisirs est aussi fondamental que les autres droits (droit au travail, à la scolarité...). Il revient au secteur éducatif de mettre en oeuvre des moyens visant à un apprentissage du "comment vivre son temps libre".
  Indépendamment de sa fonction de délassement et de divertissement, la pratique des loisirs permet de mettre en place des processus tendant à amener les enfants et les adolescents vers une plus grande autonomie et une meilleure intégration sociale.
 
 
Pour le mercredi après-midi, une structure de club est mise en place (sauf pour les plus âgés (17-20 ans) qui travaillent en vie sociale). Au niveau de l'organisation, nous essayons d'harmoniser les actions entre :
Les demandes des jeunes.
 
Le nombre des adultes et leurs compétences techniques.
 
Les possibilités matérielles offertes par l'établissement.
 
Les structures d'accueil proposées par les villages environnants et la ville de Reims.
 
Notre soucis réside aussi dans la recherche d'un registre d'activités assez diversifié (photo, poterie, cyclo, judo, randonnées pédestres, activités manuelles diverses, pâtisserie, marionnettes...).
Activités de la vie sociale :
 
Le travail est essentiellement tourné vers l'avenir et la perspective de la sortie. Pour une meilleure efficacité, ce travail implique obligatoirement des démarches concrètes pour chaque élève, une participation de tous au projet de travail et à son organisation, des renvois à l'extérieur de l'établissement pour rechercher les informations nécessaires et pour évaluer la mise en oeuvre de certaines pratiques ou démarches. Dans le cadre de ce travail nous abordons une multitude de sujets : déplacements urbains, sécurité sociale, armée, recherche de logement, budget familial, etc. ...
Le mercredi après-midi et les vacances scolaires
L'I.M.E
Les secteurs
Les jeunes